Site en construction

Ce site est encore en construction, mais pouvez néanmoins le visiter...
Si vous voulez revoir l'ancien site, c'est ici : Hacharate (html)
Insectes vecteurs des maladies à l'homme Version imprimable Suggérer par mail

Insectes  Vecteurs de maladies contagieuses à l'homme. 

Ces pages ont été préparé  par monsieur KERRIS Tayeb lors des cours donnés  

à l'école paramédical de Jijel; module Insectes vecteurs de maladies à l'homme.

  1. Insectes vecteurs de maladies contagieuse à l'homme
  2. Les maladies transmise par les Vecteurs

  3. Cycle des vecteurs

Les Moustiques (Diptères).

Les Mouches (Diptères).

Les Blattes (Dictyoptères).

Les Poux  (Anoploures).

Les Punaises (Hétéroptères).

Les Puces (Siphonaptères).

Sites des Insectes Vecteurs

 
  .La filariose est causée par un ver qui, passant du moustique à l'homme, se développe en formant, au bout de quelques années, des lésions souvent impressionnantes. Jugez-en plutôt:

éléphantiasis (enflure énorme des membres inférieurs),

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               L'éléphantiasis, stade ultime de la filariose lymphatique

1 - Insectes Vecteurs de maladies contagieuses à l'homme:

        Il existe dans le monde plusieurs espèces d’Insectes qui sont vecteurs de maladies contagieuses à l’homme, ainsi qu’aux animaux domestiques et aux cultures. Ce qui nous intéressent dans ce chapitre, les Insectes nuisibles Vecteurs de maladies à l’homme.

         En Espagne, lors du creusement du canal de Panama, la fièvre jaune à tué des milliers d’ouvriers, ce qui a retardé le projet plusieurs années, jusqu’à ce que la maladie a pût être illuminée.

         Le Paludisme causent chaque année la mort d’un nombre important de personnes dans le monde. Les ouvriers paludéens étaient incapables de travailler, tremblants de fièvre, ce qui a crée un absentéisme important de la population active dans les pays ou persiste cette maladie.

         La Peste "Mort noire" qui, au  XIV e siècle, dévasta l'Europe pendant cinquante ans, éliminant plus de 25 millions d'habitants. On peut citer la grande épidémie de Londres qui tua plus de la moitié de la population (LHOSTE, 1979).

         Et bien d’autres maladies tels que l’onchocercose (la cécité des rivières) provoquée par l’Onchocerca volvulus, (un ver) introduit dans l’organisme par la piqûre d’une simulie (Simulium damnosum). 200 à 300 millions de personnes sont atteintes par cette maladie (LHOSTE, 1979). Ou l’éléphantiasis (enflure énorme des membres inférieurs), ou des centaine de millions de personnes sont victimes par cette maladie causé par la piqûre d’un moustique. Ou encore d’autres maladies tels que le choléra, la poliomyélite, la tuberculose, ou le trachome, et bien d’autres peuvent être diffusé par la simple mouche domestique, qui suit l’homme partout. 

         L'invasion la plus considérable des sauterelles en Algérie, elle détermina une famine suivie d'épidémie de choléra et de typhus entraînant la mort de 245.494 Algériens en quelques mois (La population totale de l'Algérie dépassait à peine en 1907, un million d'habitants), (BALACHOWSKY, 1951).


2 - Les maladies transmises par les vecteurs:

 

 Paludisme ( 1 )Plasmodium sp.Anophèles. 
 Filariose ( 2 )Filariae  Anophèles, et Culex. 
 Fièvre jaune ( 3 ) Virus Aèdes. 
 Dengue( 4 )  Virus  Moustiques 
 OnchocercoseOnchrocera volvulus Simulides. 
 

            Choléra

Vibrio choleraMouches. 
 Poliomyélite( 5 )Poliovirus 1, 2, 3  Mouches. 
 

            Dysenterie 

Shigella Mouches. 
 

Trypanosomilases (6) 

Trypanosoma protozoa.Glossines. 
 Peste Bacille yersin.  Puces. 

 

                                                                        

( 1  ) Le Paludisme, ou Malaria (qui veut dire mauvais air chez les Italiens), est une maladie microbienne qui cause chaque année la mort d’un nombre important de personnes dans le monde. L’agent de cette maladie a été découvert en 1880 par le médecin Français LAVERAN. L’hématozoaire qui est un protozoaire appelé Plasmodium sp., transmis à l’homme par la piqûre d’un Moustique Anophèle, arrive dans le  sang, l’hématozoaire pénètre à l’intérieur des globules rouges, grossit, et son noyau se divise, lorsque le globule rouge parasité éclate, de nombreux hématozoaires en forme de croissant se répondent dans le sang en causant un excès de fièvre.

( 2 ) La Filariose ou Éléphantiasis est une maladie des pays chauds provoquée par la présence dans les vaisseaux de petits nématodes appelés Filaires de Bancroft ( Wuchereria bancrofti ). Quand ces filaires sont très  nombreuses, elles provoquent une enflure énorme des membres inférieurs appelée « Éléphantiasis ». Les embryons « microfilaires » des filaires de Brancroft stationnent dans les poumons pendant le jour et passent dans le sang pendant la nuit. C’est là qu’ils peuvent être absorbés par un moustique ( Culex ou Anophèle ) piquant le malade et pourront être inoculées par piqûre à une autre personne saine.

( 3 ) La fièvre jaune appelée Vomito negro ou Typhus amaril, est une maladie épidémique originaire des Antilles et du Mexique, et se propagea en Afrique et en Europe vers le XIX e siècle). Le virus de cette maladie est transmis par la piqûre d’un moustique ( Aèdes ). Le moustique s’infecte en piquant des malades et peut garder toute sa vie un pouvoir infectant. En l’appel fièvre jaune parce que le malade présente une température élevée, sa peau se colore en jaune, puis apparaissent des vomissement noirs dus à des hémorragies gastriques.

( 4 )  La Dengue est une maladie des pays chaud et elle peut être mortelle pour les jeunes enfants. L’agent est un virus transmis par la piqûre de moustiques de différentes espèces .

( 5 ) La poliomyélite: Le virus de la poliomyélite pénètre dans l’organisme par les respiratoire ( nez - gorge ) ou par la voie digestive avec l’eau, le lait des aliments, il s’attaque aux cellules nerveuses des cornes antérieur de la moelle épinière en provoquant la dégénérescence des nerfs et par suite des muscles 

( 6 ) La maladie du sommeil est due à un protozoaire le « trypanosome ». Le trypanosome se déplace dans le sang grâce à sa membrane ondulante et à son flagelle, il se multiplie  et provoque des excès de fièvre, six mois après, les trypanosomes pénètrent dans les méninges, c’est alors que le besoin de sommeil apparaît. 

 


3 - Cycle de transmission:

 

Vecteurs

Arthropodes ou autres invertébrés qui

transmettent une maladie infectieuse.

Parasite

Être vivant qui prélève sa nourriture sur un

autre être appelé "hôte"

 

Hôte

Homme ou animal qui entretient ou héberge

un agent infectieux.

   * Hôte primaire: hôte chez lequel le

   parasite atteint ou passe par son stade sexuel.

   * Hôte intermédiaire: hôte chez lequel le 

   parasite est à l'état larvaire ou asexué.

 

 
 

Réservoir "milieu"

Les hommes, les animaux, les plantes, le sol ou matière organique inanimée, dans lesquels un agent infectieux vie et se multiplie, et don il dépend avant tout, pour sa survie.

 
 

 
 

Agent infectieux.

"Organisme ou micro-organisme capable de produire une infection ou une maladie infectieuse.

Agent pathogène.

* Bactérie: Microbe unicellulaire, de forme allongée ( Bacilles), de formes de virgule (Vibrions), ou sphérique (Coques)...

* Virus: Parasite no-cellulaire qui se reproduit seulement à l'intérieur des cellules vivantes.

 
 

 
 

Transmission.

1- Transmission des Bactéries pathogènes:

* Directe: le contact sexuel, ex.: syphilis (Treponema pallidum).

* Indirecte: Aliment, objet, l'air, l'eau, ex.: Fièvre typhoïde (Salmonella typhosa).

* Vectorielle: Moustique "Anophèle", Paludisme (Plasmodium sp.).

2 Transmission biologique:

L'agent pathogène absorbé par le Vecteur doit compléter son cycle de développement chez celui-ci c'est à la fin de ce cycle que le Vecteur devient Infectant, et ce n'est qu'à ce moment que la transmission d'une maladie peut se réaliser, par inoculation ou simple déposition du parasite sur le nouvel hôte.

3- Transmission mécanique:

L'insecte transporte les germes sur son corps ou les élimine avec ses déjections ou régurgitation. Il les dépose ou les inocule à un nouvel hôte sans qu'il y ait évolution biologique de l'agent pathogène.

 

 

Dernière mise à jour : ( 24-10-2008 )
 


Haut de page ↑