Site en construction

Ce site est encore en construction, mais pouvez néanmoins le visiter...
Si vous voulez revoir l'ancien site, c'est ici : Hacharate (html)
Réseaux d'avertissement en forêt Version imprimable Suggérer par mail
Sommaire :
Introduction
Dispositif d`avertissement
Méthode d`observation
Bibliographie
Réseau d'Avertissement
Image

Un Service de Surveillance organisé peut seul permettre de déceler ou de prévoir le développement des invasions et de prendre à temps toutes les mesures susceptibles de lutte.
Ces mesures supposent un personnel entraîné à cette discipline très particulière qui est l’Entomologie Forestière ( GRAHAM, 1952 ).
Une telle Organisation bien structuré nous manque malheureusement en Algérie et serait grandement souhaitable.


Introduction


Compte tenu des infestations causées par la Processionnaire des pins ( Thaumetopoea pityocampa ) qui avaient atteint un niveau catastrophique entre 1978 -1983 ( HUSSEINY, 1978 & KERRIS,  1983);

de l’explosion démographique soudaine en Algérie, dans les cédraies naturelles de Belezma ( Batna ), par la Processionnaire du cèdre ( Thaumetopoea bonjeani ) (GACHI, 1986 );

des attaques des chenilles du bombyx ( Lymantria dispar ) qui menaçait le devenir des forêts de chênes et la production du liège; ( KHOUS, 1990, et GUETTAS, 1992);

des défoliations causé par la tordeuse verte ( Tortrix viridana ) ( SAAID, 1993 ), le cul-brun ( Euproctis chrysorrhoea ) ( BENCHEIKH, 1992 ), les Catocala nymphaea & nymphagoga, Orgya trygotephras, Cydia fragiglanana ( KHOUS, 1993 );

des dépérissements:

 

  • de pins causé par l’Hélysine de pin ( Blastophagus piniperda ) ( KERRIS & GUERROUDJ, 1992 );
  • des eucalyptus causés par le longicorne ( Phoracantha semipunctata ) ( KADIK, 1980 & KHEMICI, 1987 ).
  • des chênaies par la maladie du charbon de la mère ( Hypoxylon mediterraneum ) ( LANIER 1986; ABBAS; 1988,  & SAI et CHAIBDDRA, 1996 );
  • des cédraies par l’armillaire ( Armillaria mellea ) ( LANIER, 1986 ).


La découverte de trois tordeuse d’Algérie nuisibles aux conifères Epinotia algeriensis , Lozotaenia cedrivoria, et Dichelia numidicola ( CHAMBON, FABRE, & KHEMICI, 1990 )...

Les dégâts provoqués par ces ravageurs des forêts en Algérie sont très importants et risquent parfois d’annuler les efforts accomplis par le Secteur Forestier.

Il est nécessaire d’exercer, à tous moments, une surveillance minutieuse des populations  pour y détecter les modifications dangereuses.

Un Service de Surveillance organisé peut seul permettre de déceler ou de prévoir le développement des invasions et de prendre à temps toutes les mesures susceptibles de lutte. Ces mesures supposent un personnel entraîné à cette discipline très particulière qui est l’Entomologie Forestière ( GRAHAM, 1952 ).

Une telle Organisation nous manque malheureusement en Algérie et serait grandement souhaitable.


NB Un réseau de surveillance a été installé en 1982 qui n’avait pour objectif que la collectes des observations simples de certains insectes ravageurs ( La processionnaire du pin & le bombyx ) et qui prévoit l’installation de Stations Régionales d’Avertissement des Forêts, et qui n’a jamais été réalisé.




Dernière mise à jour : ( 06-04-2010 )
 


Haut de page ↑